Climatisation : comment choisir le meilleur climatiseur ?

PS : au travail, de petits climatiseurs mobiles existent !

Si vous n’avez pas de piscine domestique, la climatisation est votre meilleur espoir. Ces petites unités se placent sur un meuble à la maison ou sur votre bureau et se connectent sur secteur ou en USB pour vous rafraîchir toute la journée et vous permettre de résister aux fortes chaleurs de l’été :

Climatisation mobile évacuation

Les climatiseurs mobiles avec évacuation existent sous forme de climatiseurs monoblocs ou de climatiseurs dits “split”. Les climatisations monobloc sont composés d’une seule unité – comme leur nom l’indique – et disposent la plupart du temps d’un tuyau d’évacuation qu’il conviendra de placer sur une évacuation extérieure (déjà présente dans un mur, pour l’aération par exemple) ou dans l’entrebâillement d’une fenêtre que vous choisirez de calfeutrer avec un dispositif adéquat tel qu’un joint velcro de calfeutrage de fenêtre (24,90€) – voir l’explication plus bas. En revanche, les unités splits sont composés de deux unités distinctes, la première disposée à l’extérieure et l’autre située à l’intérieur du logement.

Dans les deux cas, le processus de rafraichissement est rapide et efficace. Les principales différences et contraintes viennent de l’installation de ces deux types d’unités de climatisation. Dans le cas d’un climatisaeur monobloc, l’unité devra être le plus proche possible de la fenêtre ou de la porte en raison de la longueur limitée du tuyau d’extraction d’air chaud (extensible de 1 à 2,5 mètres en général) tandis que pour les unités split, les deux unités doivent être positionnées de part et d’autre d’un mur donnant sur l’extérieur. Celui-ci devra être percé de part en part pour permettre la connexion des deux unités. Ce type d’installation, plus lourde, ne convient donc pas aux locataires et impose aux propriétaire un accord préalable de la copropriété et/ou une conformité avec les règles d’urbanisme en vigueur.

Quel type de climatiseur ?

Les climatiseurs sans tuyaux d’évacuation rafraîchissent la pièce à partir d’un système d’évaporation ingénieux. L’air chaud est capté pas l’appareil et puis humidifié grâce à un dispositif humide : le plus souvent il s’agit d’un tampon humide, d’une réserve d’eau ou d’un bac à glaçons sur lequel on fait circuler le flux d’air chaud pour le rafraichir.

Ce type de climatiseur est le plus économique (c’est notamment qui consomme le moins d’électricité en général) et ne nécessite pas de travaux d’installation. Toutefois, son efficacité est moindre et impose un remplissage régulier. En définitive, une telle unité ne sera guère efficace que dans une pièce inférieure à 15 m² – c’est à dire une chambre, la plupart du temps. Les climatiseurs à tuyaux sont à privilégier pour les pièces plus grandes ou les zones de vie collective (voir climatiseurs mobile sans évacuation).

Climatisation mobile sans évacuation

Sans évacuation, certains modèles de ventilateurs opèrent un rafraichissement en assurant la circulation de l’air en continu uniquement. Certains même, opèrent un rafraichissement léger, qui suffira amplement en dehors des périodes de canicules.

Le fabricant britannique Dyson produit de tels modèles, notamment le Dyson Pure Cool (365€ sur Amazon) qui assure un raffraichissement et une purification de 99,999% des particules et COV (composés organiques volatiles) présents dans votre logement. Un must have !

Un plus grand modèle en forme de tour verticale existe, qui sera plus adapté pour les pièces “familiales” et limitera l’encombrement au sol : 699€ sur Amazon