Une transaction Bitcoin consomme autant que 9 foyers US durant 24h

Selon de récentes informations, le Bitcoin pourrait être à l’origine d’un désastre écologique. Si elle continue à ce rythme, la monnaie virtuelle –dont le cours explose ces derniers jours– pourrait doubler les besoins en énergie de la planète.

Avec le succès mondial du Bitcoin (le cours de cette crypto-monnaie explose depuis le début de l’année), de plus en plus de particuliers et d’entreprises s’emparent de cette monnaie virtuelle et veulent à leur tour en profiter. Pour ‘gagner’ des bitcoins, il faut ‘miner’ la monnaie, c’est à dire décoder des opérations informatiques complexes pour être récompensé du travail par des unités de cette crypto-monnaie.

A mesure que la popularité du Bitcoin augmente, la technicité des calculs augmente (lire ici) et le matériel nécessaire pour les opérer doit s’améliorer, au risque de ne plus être « compétitif » en regard du marché.

Et plus l’investissement dans du matériel plus performant devient ‘rentable’ (la valeur d’1 bitcoin dépasse désormais 15.000 dollars) plus la consommation électrique associée au Bitcoin augmente elle aussi.

Les experts estiment qu’à terme, cette tendance pourrait aboutir à un désastre écologique.

Continuer la lecture de « Une transaction Bitcoin consomme autant que 9 foyers US durant 24h »

Pour sauver les océans de la pollution, devenez citoyens des îles Poubelles

Une campagne de communication lancée par l’ONG Plastic Oceans Foundation veut sensibiliser l’ONU et les particuliers au phénomène d’amoncellement des déchets plastiques au milieu du Pacifique. La surface de ces zones est présentée comme le 196e Etat membre de l’organisation des Nations Unies.

Les citoyens qui se sentent concernés –peu importe leur nationalité d’origine–, peuvent contribuer à cet appel en demandant symboliquement à obtenir un passeport de ce nouvel « Etat », baptisé « Les Iles Détritus ».

Le Monde rapporte que cet appel a reçu 107.000 signataires et qu’Al Gore ancien vice-président américain reconverti dans la défense de l’environnement–  en est le « premier citoyen » et prête son image à la campagne de communication.

Un passeport et une devise (le « débris ») ont été créés et des billets inventés à l’effigie des îles Poubelles, mettant en scène les effets dévastateurs de la pollution océanique. Les initiateurs de l’opération promettent aussi un hymne national, des élections et une équipe de football

Continuer la lecture de « Pour sauver les océans de la pollution, devenez citoyens des îles Poubelles »