L’évaporation de l’eau des lacs peut produire de l’énergie renouvelable

Vue aérienne du Lac Shasta

Une récente étude américaine démontre, calculs à l’appui, que 70% des besoins en électricité des Etats-Unis pourraient être comblés par un système de collecte d’énergie issu de l’évaporation de l’eau des lacs, réservoirs et bassins artificiels du pays.

Cette nouvelle source d’énergie renouvelable utilise des spores bactériennes pour générer de l’électricité et peut s’asseoir sur des lacs et les réservoirs d’eau.

Vue aérienne du Lac Shasta

De l’énergie à partir de l’évaporation

Depuis 2015, une équipe de scientifiques de l’univeristé de Columbia (New York) menée par Ozgur Sahin a révélé qu’il existait de nouveaux procédés d’energy harvesting permettant de collecter de l’énergie électrique propre à partie des surfaces et bassins d’eau.

Grâce aux spores bactériennes, ces experts sont parvenus a produire de l’énergie électrique à partir de l’évaporation naturelle de l’eau des réservoirs traditionnellement utilisés pour …. alimenter des turbines électriques, tiens tiens !

En imaginant que leur système soit étendu à l’ensemble des lacs et réservoirs aux Etats-Unis, l’équipe estime qu’il serait possible de produire près de 325 Gigawatts, selon une nouvelle publication scientifiques récemment réveillée.

« Nous avons des méthodes de production d’électricité utilisant le vent, les courants marins, le soleil… mais l’évaporation de l’eau est tout aussi efficace. Nous pouvons dorénavant chiffrer précisément son potentiel ! » explique Mr Sahin.

Vue d'un barrage hydroélectrique

Des conséquences incertaines

Conscient de l’impacte de l’évaporation de l’eau sur le climat, le scientifique précise que l’utilisation de l’évaporation de ces plans d’eau artificiels ne dérèglera pas- sinon très localement– le climat en général puisque l’évaporation des océans est la principale source influençant les effets climatiques.

Le rythme de croissance des forêts ne devrait donc pas être impacté outre mesure.

L’étude scientifique ne mentionne cependant pas combien coûterait l’installation d’un tel système sur tous les lacs et réservoirs des Etats-Unis. autrement dit, quel serait le coût total de la production d’électricité à partir de l’évaporation uniquement, pour un pays aussi vaste.

Via  Nature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *